fbpx
La convention avec nos médecin∙e∙x∙s

Nos valeurs et notre code de conduite.

Respect et Non-jugement

Toute personne et son corps doivent être traités avec respect. Nous ne traitons pas uniquement les organes reproducteurs, mais une personne à part entière avec un style de vie, des habitudes et des comportements qui ne doivent être ni jugés ni dénigrés. Les médecin·e·x doivent s’abstenir de tout commentaire conservateur. Aucun·e·x patient·e·x ne doit se sentir mal à l’aise en consultant un·e· médecin·e·x au sujet de l’une des parties les plus intimes de son corps, surtout lorsqu’il s’agit d’un problème qui lae rend encore plus vulnérable.

Empathie et soin

Nous comprenons que la profession médicale comporte des défis et qu’elle est conçue pour être pratiquée avec le moins d’attachement émotionnel possible, mais nous estimons que ce choix dépend de chaque médecin·e·x. Nous partons du principe que la moitié du traitement consiste à écouter attentivement lae patient·e·x et à faire preuve d’empathie à l’égard de ses inquiétudes, de ses luttes et de ses défis. Nous pensons que cela l’incite à partager davantage d’informations qui pourraient être utiles à l’évaluation, en particulier avec les jeunes patients.

Honnêteté et liberté de choix

Il est du devoir de lae médecin·e·x de guider lae patient∙e∙x en toute honnêteté, en veillant à ce que tous les détails des évaluations, des traitements et des procédures soient clairement expliqués et compris. Lae patient·e·x doit être en mesure de faire son propre choix et de se voir proposer des alternatives, notamment en matière de traitement. Lae médecin·e·x ne doit jamais être trop prompt∙e∙x à faire une évaluation ou à supposer qu’il pourrait y avoir un problème grave sans être absolument sûr·e·x de son diagnostic.

Inclusif et féministe

Toutes les personnes ayant un vagin ne se définissent pas comme des femmes ou des filles, et il n’y a pas lieu de remettre en cause toute personne possédant un appareil reproducteur au sujet de la grossesse. Nous vivons dans un monde où les anciens construits sociaux ne sont plus valables, et aucun·e·x patient·e·x ne devrait se sentir exclu·e·x des soins médicaux s’iel n’est pas conforme à ce qui était autrefois la norme. Nos patient·e·x·s ne seront jamais victimes de discrimination sur la base de leur âge, sexe, race, identité culturelle, statut social ou niveau d’éducation.

 

Ce manifeste est basé sur des expériences personnelles partagées avec nous par 150 fxmmes qui se sont porté·e·x·s volontaires pour participer à une enquête menée par omgyno en 2020.